Soeur Thérèse Couvert nous a quittés...
Article mis en ligne le 1er avril 2019
dernière modification le 10 avril 2019

par BR
logo imprimer

Après avoir passé 18 ans dans la communauté des sœurs de Louvres, tout en étant essentiellement investie en pastorale à Fosses, Soeur Thérèse Couvert était retournée en Bretagne (à St Méen) depuis environ 3 ans.

Elle est décédée dans la nuit de jeudi 28 au vendredi 29 mars. Ses obsèques ont été célébrées lundi 1er avril et une veillée de prière a eu lieu ce même jour en soirée, à Fosses. Après quelques chants, une brève évocation de sa vie et une lecture des Béatitudes, de nombreux témoignages, simples et émouvants ont été partagés par la soixantaine de participants, venant de tout le diocèse, heureux de témoigner leur reconnaissance à celle qui les a accompagnés et qu’ils ont côtoyé durant des années.


















Rappelons-nous : Un article de notre site évoquait déjà Sœur Thérèse en janvier 2017, au moment de son départ. Nous vous y renvoyons ICI, mais nous souhaiterions que quelques témoignages venant de celles et ceux qui l’ont bien connue et qui ont travaillé avec elle puissent compléter cet article et enrichir la mémoire que nous gardons d’elle.

Voici quelques vues projetées au cours de la veillée de prière :


1- Témoignage de Eliane Lor au début de la veillée de prière :

Bonsoir à tous,

Si nous sommes rassemblés ce soir, c’est pour dire A Dieu (en deux mots) à notre très chère sœur Thérèse qui nous a quittés dans la nuit de jeudi à vendredi et dont les obsèques se sont déroulées à 14h30 cet après-midi même dans sa communauté à Saint Méen Le Grand en Ille et Vilaine.

Depuis son arrivée dans notre groupement en 1998, elle a su être cette cheville ouvrière aux côtés de nos différents curés Jean, Pierre, Jean-Eudes (qui sont en union de prière), Aloïs et Samuel, faisant preuve d’une belle adaptabilité. Mais bien plus encore a-t-elle su être ce visage bienveillant de l’accueil, celui de la rigueur et la patience pour tous ceux qu’elle a formés, cette formidable sœur aînée pour les jeunes qu’elle a accompagné, souvent sur plusieurs années pour certains, des JMJ de Cologne en 2005 aux nombreux pèlerinages et rassemblements diocésains.

En juillet de cette année, elle aurait fêté ses 60 ans d’engagement religieux, magnifique signe de fidélité au Christ.
Bon, je ne vais quand même pas lui dresser une auréole parce que la soeurette, en bonne bretonne, avait un caractère bien trempé et savait appeler un chat un chat et râler aussi à l’occasion !

N’empêche, elle a été de toutes les initiatives pastorales sur notre groupement voire en doyenné, se dépensant sans compter mais avec cette attention à l’autre hyper aiguisée notamment auprès des familles en deuil.
Elle a été aussi de toutes les fiestas paroissiales ou familiales chez les uns ou les autres d’entre nous ne refusant jamais un petit verre avec quelque chose à grignoter.

Lorsqu’elle est partie rejoindre sa communauté, elle a laissé un grand vide ici chez nous.
Maintenant nous la confions à Dieu mais chacun de nous en la portant dans son cœur la garde bien vivante et les témoignages que nous entendrons tout à l’heure y contribueront.

2- Témoignage de Eveline Levis :

Une grande dame vient de nous quitter.

Sœur Thérèse, que j’aimais appeler sœurette… ou therese.com…était une personne pleine de vie et malgré son âge, elle n’arrêtait pas. Toujours disponible pour animer des messes, des groupes de lecture d’Evangile, pour accompagner les lycéens dans leurs rencontres où pour aller chercher telle ou telle religieuse à l’aéroport. et que sais-je encore.

Attentive à ce qui se passait en périphérie de notre église, elle accueillait, écoutait, encourageait.
Elle a su mettre beaucoup de monde en route dans notre paroisse. Elle avait cette capacité à discerner le potentiel de chacun et à inviter au bon moment telle ou telle personne pour venir donner un coup de main.
.. je me souviens notamment de jeunes violoniste qu’elle a réussi à faire jouer au cours d’une messe.
.et du jeune Pierre Grison qu’elle sollicitait régulièrement pour jouer de l’orgue durant la messe.

Sœur Thérèse avait su trouver les mots justes pour que toute cette jeunesse ait confiance et combatte son trac.

Toujours présente pour la catéchèse, notamment lors des rentrées KT, pour entourer les parents et soutenir les catéchistes dans leur engagement, Lors des kilomètres soleils ou des ateliers de Noël.

Et ce plus encore, lors des retraites de première communion, qui se déroulaient à Louvres où vivait sœur Thérèse, cette petite attention qu’elle avait à l’égard du groupe d’animatrices… nous accueillant avec du café, des tartes à la rhubarbe où à la pomme, toujours attentive à notre bienêtre.

Vraiment, j’éprouve un grand vide depuis son départ sur Rennes et encore plus depuis son décès.
Son rire et son sourire me manquent.

Repose en paix soeurette et prends le temps d’apprécier toutes les graines que tu as semées et qui ont poussées.



Plan du site Contact Mentions légales

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2016-2019 © Paroisses Fosses Survilliers Saint-Witz Vémars - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39