Journées Européennes du Patrimoine 2017
Article mis en ligne le 18 septembre 2017
dernière modification le 29 septembre 2017

par J. D.
logo imprimer
Le troisième weekend de septembre, tous les pays d’Europe ouvrent à la visite leurs monuments historiques, culturels ou cultuels. Il en est ainsi depuis 34 ans. La paroisse étant allocataire de l’église Saint-Etienne, classée Monument Historique le 18 mars 1913, nous avons ouvert le bâtiment les 16 et 17 septembre, comme nous le faisons depuis 2003.

Je ne reviendrai pas sur l’histoire du bâtiment, un article lui étant déjà consacré, je parlerai plutôt des moyens mis en place pour satisfaire la curiosité du visiteur.


A l’entrée du bas-côté sud une exposition installée en permanence, rappelle l’origine de l’histoire de l’église.
A l’autre extrémité de ce bas-côté,dans l’absidiole, se trouve l’autel de la Vierge surmonté de la statue datant du début du 14ème siècle classée le 22 juin 1908.
Cette statue en pierre, par la simplicité du vêtement, par le déhanché de la Vierge, rappelle celle de Notre Dame de Paris ; dans les 2 cas l’enfant joue avec le voile de sa mère, mais à Paris, il tient le globe alors qu’ici il tient un oiseau.






Dans le bras sud du transept se trouve l’armoire du reliquaire dont les pierres basses pourraient dater de l’origine. Elle est surmontée d’un fronton de style renaissance donc plus récent.
Les reliques des saints Vit et Modeste étaient contenues dans deux têtes en bois doré qui ont récemment disparu.
De nombreuses autres reliques se trouvaient aussi dans ce reliquaire fermé par 2 grilles, une en fer et l’autre en bois. Le curé possédait la clé de la première, le seconde clé étant détenue par le marguillier.





Le bas côté nord est sans doute le plus ancien avec son absidiole de style roman. Il contient la pierre tombale de Pierre Mercier, seigneur de Fosses, décédé le 18 septembre 1617. Il était inhumé à l’origine près de reliquaire.
Une exposition rappelle l’ambiance de cette époque, époque de la Renaissance mais aussi celle de la Réforme et des guerres de religion. Il prit part à ces évènements car un acte conservé aux Archives Nationales nous dit qu’il délaissa sa profession d’avocat pour prendre les armes au côté du Roi pour ensuite, quand le calme fut revenu, reprendre sa profession première.




Une bonne vingtaine de visiteurs sont venus, la plupart venant de l’extérieur, ce qui n’est pas étonnant car l’église et l’exposition sont connues des habitants des environs. Certains ont posé des questions fort pointues, faisant des comparaisons avec d’autres monuments. Beaucoup se sont étonnés de la présence de l’armoire reliquaire en pierre dans cette petite église de campagne et plusieurs ont regretté que le bâtiment ne soit pas plus mis en valeur.





Plan du site Contact Mentions légales

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2016-2017 © Paroisses Fosses Survilliers Saint-Witz Vémars - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39