Mgr Lalanne a consacré l’autel de l’église St Vit
Article mis en ligne le 8 mai 2017
dernière modification le 19 octobre 2017

par BR
logo imprimer

Très belle et très joyeuse célébration à Saint Witz en ce dimanche 7 mai, malgré la météo plutôt humide !

De bon matin, quelques paroissiens se sont levés tôt pour monter de grandes tentes devant l’entrée de l’église afin de permettre à tout le monde d’être protégé de la pluie et de pouvoir installer un bon buffet pour l’apéritif final !

La prière a commencé vers 9h 30 à la chapelle de Montmélian où un petit groupe de pèlerins s’est retrouvé pour prier Marie et relire un poème de Péguy. Cette année, le pèlerinage habituel avec la célébration d’une messe à proximité de la chapelle ne pouvait avoir lieu à cause de la consécration de l’autel.

En voici les étapes, avec quelques images commentées pour vous faire découvrir ce rituel solennel de la consécration d’un autel :

Notre évêque est arrivé, souriant et toujours plein d’entrain dans sa Renault Scenic ! Il a vite rencontré des gens qu’il connaissait et a été présenté aux maires et conseillers départementaux présents.

Dans l’église bien remplie, après un bref accueil par le P. Bertrand et une présentation de Saint Vit par Marion Géant, la liturgie de la Parole s’est déroulée avec une homélie de l’évêque qui a insisté sur le sens qu’avait un autel dans une église :
- le lieu où se manifeste le lien, la relation entre Dieu et les hommes
- la table du repas eucharistique où les chrétiens font mémoire du sacrifice du Christ qui a donné sa vie pour nous
- l’autel est le Christ lui-même, autel du nouveau Temple, comme le dit l’épître aux Hébreux
- l’autel est le symbole de l’unité de l’Eglise et de l’union entre les chrétiens.

Puis après la profession de foi de toute l’assemblée, ont commencé les rites spécifiques :

L’autel est nu et sans pierre d’autel. L’évêque va d’abord chercher et placer dans le creu prévu, cette pierre qui contient quelques parcelles des reliques de Saint Vit.

Puis il fait une grande prière solennelle de consécration.

Il quitte ensuite sa mitre et sa chasuble pour mettre un "grémial, une sorte de tablier qui protègera son aube d’éventuelles tâches au moment de l’onction de l’autel. On voit à gauche la fiole du Saint Chrême qui va être versé pour oindre toute la surface de l’autel.

L’évêque vient de verser le Saint Chrême sur l’autel : on voit cinq cercles d’huile, un au centre sur le pierre d’autel, et les quatre autres sur chacun des coins de l’autel.

Il va ensuite largement étaler cette huile sainte sur toute la surface avec sa main.
"Tout baigne dans l’huile" et l’évêque va se laver les mains et remettre sa chasuble avant le rite suivant de l’encensement.

Le diacre apporte sur l’autel cinq récipients sur lesquels sont placés des charbons ardents : l’évêque verse l’encens qui brûle en dégageant une abondante fumée, signe de la bénédiction de Dieu et de la sanctification de l’autel.

L’autel maintenant consacré est "habillé" avec un épais tissu capable d’absorber la graisse du Saint Chrême, une nappe, les cierges que le diacre allume pendant que les fidèles chantent "Laudate Dominum."

La liturgie se poursuit alors avec la prière eucharistique et la communion, jusqu’à la bénédiction solennelle. Mais juste avant la fin, l’évêque bénit des brioches qui sont distribuées à la sortie sous forme de "pain béni."

Dans une ambiance chaleureuse et très détendue, un apéritif abondant et de qualité conclut ce beau moment de célébration communautaire autour de notre évêque.




Plan du site Contact Mentions légales

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2016-2017 © Paroisses Fosses Survilliers Saint-Witz Vémars - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22