Fosses 23 mai 1752
Article mis en ligne le 12 mai 2017
dernière modification le 5 juin 2017

par JD
logo imprimer
Le village de Fosses devait être en grande effervescence en ce mardi 23 mai 1752. Un grand évènement se préparait et il est plausible de penser que la journée avait été déclarée fériée. Les villageois avaient sans doute revêtu leur plus bel habit, la cour du château du seigneur, Messire Petit de la Villonière, était sans doute pleine de calèches armoriées.
C’est dans les actes de l’Etat-Civil que nous avons trouvé la description de cet évènement.

Voici ce qu’il nous conte :
L’an 1752 le 23 may ont été bénies en grande pompe et magnificence les quatre nouvelles cloches de cette église par nous soussigné Louis Petit chanoine régulier prieur du prieuré Royal de Saint Maurice de Senlis, représentant le révérendissime père Blaise du Chesné abbé de Sainte Geneviève de Paris.

La première a été nommée Jeanne Etiennette par Messire François Henri Petit de Villoniere, conseiller du Roy en sa Cour de Parlement, Seigneur de Fosses et par Dame Jeanne Brudel son épouse, représentes par Messire Gabriel François Lozanne prieur de Fosses et Demoiselle Marie Françoise Rince Liotter, sa nièce fille de Messire Claude Liotter Notaire Royal et Procureur Fiscal de Fosses demeurant à Luzarches.

La seconde a été nommée Marie Elizabeth Vit Modeste par Messire Jean Baptiste Pierre Antoine Letourneur Seigneur du fief Letourneur sis audit Fosses fils de Messire Jean Baptiste Letourneur conseiller du Roy en sa Cour de Parlement et intendant du commerce, Demoiselle Marie Elizabeth de Clairambault représentés par Messire Remy Chossin bourgeois de Paris y demeurant vieille rue du Temple, et Demoiselle Marie Charlotte Leconte fille mineure du Sieur Louis Leconte marchand bourgeois de Paris y demeurant rue Sol au Conte.

La troisième a été nommée Marie Crescence Nicolle par Messires les Prieurs Chanoines réguliers du Châpitre de l ’Abbaye de Notre Dame d ‘Hérivaux représentés par le dit Messire Claude Liotter leur Procureur Fiscal demeurant à Luzarches.

La quatrième a été nommée Nicolle Geneviève par Messire Nicolas Delafosse Chanoine régulier prieur curé de cette église par les soins duquel les quatre susdites cloches ont été fondues et la bénédiction faite par nous susnommé en présence de Messire André Nicolas Raulet Chanoine régulier prieur curé de la paroisse de Marly la Ville, de Messire Joseph Pâtez curé de la paroisse du Plessy les Vallées et de plusieurs autres qui ont signé avec nous le présent acte les jour et an que dessus.

Après la Révolution 3 des cloches furent prises pour être fondues afin de fabriquer des canons. Seule demeure Jeanne Etiennette qui résonne encore lors des cérémonies, couvrant le Michelet qui nous distille les heures.



Plan du site Contact Mentions légales

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2016-2018 © Paroisses Fosses Survilliers Saint-Witz Vémars - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39